Démarche Pédagogique

La formation est découpée en 5 modules accessibles individuellement. Chaque module inclut un volume horaire de cours (apports formatifs de type magistral) ou ateliers (apports formatifs à partir de situations ou d’exercices par sous-groupes) et un volume horaire d’analyse de pratiques, de méthodologie et de tutorat. Ces séquences doivent permettre de faciliter la production collective et d’apporter à chaque stagiaire les outils méthodologiques nécessaires. Une plateforme numérique dédiée à l’École de la Protection de l’Enfance permettra un accès aux contenus proposés, en dehors des temps de regroupement.

Référentiel de compétences et de certification

Le diplôme délivré par l’École de la Protection de l’Enfance sanctionne des apprentissages définis par un référentiel de compétences. L’évaluation des stagiaires sera donc centrée sur ces compétences, correspondant à une activité professionnelle. De manière globale le niveau II qualifie aux compétences suivantes :

  • Intervention et gestion dans des situations complexes;
  • Elaboration d’hypothèses et stratégies d’actions (au plan fonctionnel) fondées sur ses propres interprétations;
  • Autonomie d’action importante sur un champ d’intervention large mais nettement délimité.

Plus spécifiquement le diplôme de l’École de la Protection de l’Enfance qualifie aux domaines de compétences suivants :

  • Pouvoir situer la prévention et la protection de l’enfance dans une perspective historique, sociologique et philosophique;
  • Connaître les principes directeurs des théories et des pratiques des sciences humaines concernant l’enfant et la famille;
  • Maîtriser le dispositif de protection de l’enfance et le cadre législatif et réglementaire;
  • Pouvoir se situer comme cadre dans le dispositif de protection de l’enfance;
  • Être capable de mettre en oeuvre une méthodologie de recherche appliquée à une situation professionnelle d’encadrement.

L’évaluation des stagiaires, en vue de la certification, sera opérée selon trois critères :

  • Implication (sur le plan qualitatif et quantitatif) des stagiaires dans un travail réflexif au trabers du blog de la promotion élaboré à cet effet;
  • Rédaction d’un article (environ 25,000 signes) sur un thème transversal;
  • Présentation orale de cet article.

Le stage

Le stage est d’une durée de 40 heures. Il se déroule de manière continue ou discontinue dans une institution participant à la protection de l’enfance autre que celle à laquelle les cadres territoriaux concernés appartiennent.

  • Il doit se dérouler au cours du cursus, c’est-à-dire dans l’année 2019-2020;
  • Il est laissé sous la responsabilité de l’employeur;
  • Chaque stagiaire a la responsabilité de la recherche de son lieu de stage sur la base d’un projet de stage validé par le comité pédagogique. Le projet de stage est établi sur la base du projet de formation de chaque stagiaire et fait l’objet d’un échange avec l’équipe pédagogique;
  • Le stage fait objet d’un rapport de stage, document rédigé par le stagiaire qui fera l’objet d’une évaluation par l’équipe pédagogique.

Les demandes de dérogations seront étudiées au cas par cas pour les stagiaires ne dépendant pas de la fonction publique.


Cette certification est enregistrée par notre partenaire Initiatives au RNCP n° 26240, son code CPF est le 24 83 27. L’École de la Protection de l’Enfance possède le status et l’état de référençabilité dans Datadock de son organisme de formation et organisateur « l’Action Sociale ».

Cette formation répond aux exigences du Décret n° 2008-774 du 30 juillet 2008 ce qui permet aux cadres de la fonction publique de la valider au titre de la formation obligatoire des cadres territoriaux en charge de la protection de l’enfance.

Décret du 30 juilletEcole de la Protection
de l’Enfance
Durée de la formation
théorique
200 heures224 heures
Durée du stage pratique40 heures40 heures
Durée totale de la
formation
240 heures
dont 30 heures en commun avec d’autres professionnels
264 heures
dont 224 heures en commun avec d’autres professionnels

Cette formation est également en conformité avec la Recommandation 7 du Rapport sur la Démarche de Consensus sur les Besoins Fondamentaux de l’Enfant (2017), ainsi qu’avec la Recommandation 11-2017 du Rapport annuel d’activité 2017 du Conseil National de Protection de l’Enfance (2018).

Enfin, articulée avec les Assises Nationales de la Protection de l’Enfance qui constituent un point d’orgue, cette formation reprend la thématique de l’année. Elle donne la possibilité aux étudiants de valoriser leurs travaux part des présentations lors des Assises 2020 dont la thématique leur sera donnée en avant-première.

%d blogueurs aiment cette page :